L'histoire de mes rapports amoureux et/ou sexuels (et de leur absence) avec des personnes de sexe féminin est constituée de moi et de filles à qui ça ne disait rien, de filles à qui ça ne disait pas assez et de BEAUCOUP PLUS RARES (1...2?) filles à qui ça aurait probablement bien dit, mais dans un autre temps, dans un autre contexte, avant, autrefois, jadis, si... mais en fait on ne le saura jamais. Le tout sur une durée de 30 ans. Ce qui à l'échelle d'une vie humaine exclut la crise conjoncturelle. C'est bien simple, je suis aux rapports intimes homme/femme ce que le conflit israélo-palestinien est à la diplomatie.

En réaction à cet enchaînement d'expériences traumatiques, j'aurais pu mal tourner. J'aurais pu devenir violeur-tueur itinérant. J'aurais pu me mettre à débattre avec des inconnus anonymes sur internet en finissant par les insulter faute d'avoir réussi à les convaincre. Et bien pire, j'aurais pu devenir Laurent Wauquiez. Think about that.
Mais rien de tout ça, everybody's safe! Je suis simplement devenu nihiliste en embrassant totalement mon rôle de cul-de-sac de l'Humanité. Et je me suis amusé à construire une philosophie et un récit autour de ça. J'ai été amené à triturer des idées qui peut-être ne m'auraient pas traversé l'esprit si ma situation sentimentale avait été autre. Donc d'un point de vue strictement intellectuel, c'est au moins quelque chose de dynamique (on ne va pas dire constructif hein... il y a des moyens plus fun de se construire).

Et pour le reste, il y a la Société du papier-linge et toute son expertise depuis 1946.

Me and the girls