La Planche Qui Grince

26 juillet 2016

1-0 for the chimps

Aujourd'hui 26 juillet 2016: aucun chimpanzé vénérant la Cacahuète Magique n'a été assassiné par un autre chimpanzé fondamentaliste de la Banane toute puissante.

chimps laughing"Où ils sont les gros malabars avec leur 1% d'ADN différent du notre hein, où ils sont?!!!"

 

Posté par Dirty Louisa à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 juillet 2016

You brought it upon yourselves

Une fois la peste éradiquée, l'électricité inventée (plus précisément maîtrisée, afin de pouvoir alimenter les smartphones sans avoir à attendre la foudre) et le principe de la distillation mis au point en Écosse, les humains avaient une réelle chance de prospérer à une simple condition: être moins cons. Individu par individu. Rien de compliqué, il suffit d'y penser au moins une fois par jour (en mangeant, en travaillant, en faisant caca... peu importe).

Ces derniers n'ayant pas été capables de saisir cette opportunité et ayant privilégié les pleurnicheries et les jalousies tous azimuts (car inutile de chercher plus loin, tout se résume à ça), j'en tire les conclusions qui s'imposent en annonçant séance tenante mon désintérêt total et définitif vis à vis du devenir de cette espèce. Arrivé à un tel degré de négligence intellectuelle et de conformisme paresseux, il n'y a plus rien à espérer. Et si ce que je raconte avait de l'influence sur mes congénères, ça se saurait (et ça se verrait... sur le parking de chez Leclerc, pour commencer).

Et je mise donc désormais tout sur les chimpanzés. Ou les moutons.

pêche à piedsAprès, si on me prouve que le salut de l'humanité passe strictement par la pêche à pieds, je suis bien entendu prêt à réévaluer ma position. Je suis bien moins dans le dogmatisme que dans le doggy-pragmatisme.

Posté par Dirty Louisa à 16:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2016

I'm just THAT funny.

Let's face it, je n'ai peut-être jamais pris autant de risques dans ma vie que ces derniers jours (mis à part bien entendu lors ce séminaire Séropositivité & Art de Vivre auquel m'avait convié un ami crack-head il y a quelques temps) en m'attaquant -en skate- à des descentes pour le moins challenging. Du moins, au regard du niveau qui est le mien à l'heure actuelle (which is not bad, but, you know...).

Mais à bien y réfléchir, qu'ai-je véritablement à perdre? Mes fonctions moteurs et le contrôle de mes sphincters? Certes. Mais quoi d'autre? Je n'ai pas d'enfants, je n'ai pas d'ambitions professionnelles particulières, personne ne semble déterminé à soutenir ma candidature à l'élection présidentielle de l'an prochain. Donc si je meurs demain en faisant un truc que j'aime, hey, c'est plutôt une belle fin. Et une fin nettement  moins embarrassante pour mon entourage que si on me retrouvait raide-mort dans mon salon, le slip aux chevilles, la main crispée sur le zgeg avec l'intégrale de l'oeuvre de Monica passant en boucle sur mon PC. Thanks God, I have a good heart condition.

Et puis on peut parier que ma mort inciterait bon nombre de mes connaissances à relire mon blog de A à Z (mais vous pouvez le faire aussi de mon vivant) et à réécouter mes albums de rap. Sans compter les commentaires louant mon originalité, mon avant-gardisme et ma remise en cause systématique de "ce qui est censé être". Le tout autour de quelques bonnes bouteilles de whisky, évidemment.
On peut même imaginer que somewhere, somehow, il y aurait des filles qui finiraient par regretter de ne pas avoir couché avec moi. I see that coming.


Bref, legend is at the corner. Just right under that bus.


Calm down, unfortunately ce n'est pas moi sur la vidéo.

Posté par Dirty Louisa à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2016

Super powers

Top 10 des super-pouvoirs que je rêverais d'avoir (en plus de ceux dont je suis déjà pourvu d'un point de vue cérébral, s'entend).

1/ Voler.

2/ Pouvoir me téléporter.
3/ Convaincre les filles de coucher avec moi d'un seul mot/regard/geste. Comme le premier nettoyeur de piscines, livreur de pizzas ou plombier venu dans les films pornos quoi. Rien de si extraordinaire que ça.
4/ A défaut, être invisible et/ou passer à travers les murs pour aller regarder les filles quand elles sont toutes nues. Who said creepy...?

5/ Chier des pépites d'or. Très abrasif pour le cul, mais offrant rapidement la capacité financière de se faire greffer un anus en Teflon.
6/ Transformer l'eau en whisky. Je sais, ça s'appelle une distillerie.
7/ Auto-résorber ma calvitie.
8/ Devenir noir. Mais pouvoir redevenir blanc au passage des flics.
9/ Avoir une détente sèche de fou pour pouvoir dunker au basket.

10/ Pouvoir voyager dans le temps.

Tout cela restant tout de même très raisonnable par rapport à ce que les candidats à la présidentielle affirment être capables de faire une fois élus. Par exemple.

Posté par Dirty Louisa à 17:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mars 2016

Ces sondages que vous ne verrez nulle part ailleurs

Voici quelques sondages que je n'ai pas fait, mais dont je donne quand même les résultats. Ce n'est quoi qu'il en soit pas pire que de poser des questions (à un échantillon "représentatif") de façon bien spécifique et de manière à ce que la réponse obtenue corresponde à la réponse attendue, comme cela est monnaie courante dans la profession.

-90% des Français disent être "victimes" de quelque chose. Économiquement, politiquement, sécuritairement... Au choix. Face à cela, 80% d'entre eux trouveraient légitime d'obtenir un dédommagement financier. Ne serait-ce que via la Carte Leclerc, ou en tickets-boisson à Center Parcs.

-95% des gens impliqués dans une religion souhaiteraient la mise en place de mesures coercitives vis à vis des individus ne suivant pas les préceptes de cette religion. Mais en public, 80% d'entre eux se disent tolérants bien entendu.

-75% des humains ne voient pas de lien entre leur responsabilité individuelle et la prolifération des êtres humains sur la Terre.

-70% des Français s'inquiètent de l'image qu'ils donnent d'eux-mêmes. Car ils ne se sentent pas capables de soutenir leurs actions par un discours tenant la route dialectiquement et intellectuellement. Mais 97% d'entre eux ne savent pas que c'est pour cette raison, et croient seulement qu'il y a "des choses qui ne se font pas".

-68% des hommes fan de basket et se disant  a priori hétérosexuels affirment -sous couvert d'anonymat- qu'ils préféreraient se faire sodomiser par Stephen Curry plutôt que de coucher une énième fois avec leurs femmes la lumière éteinte.

-88% des personnes invoquant "le vote protestataire" ou "le vote sanction" pour expliquer le fait qu'ils votent Front National affirment dans le même temps avoir essayé au moins une fois d'écraser un noir ou un arabe avec leur voiture au cours du mois écoulé.

-95% des gens qui me connaissent me feraient plus confiance pour rédiger un précis de philosophie politique anarcho-cynique que pour accrocher une étagère au mûr au-dessus du lit de leur nouveau-né.


-Après avoir été rassurés et mis à l'aise à propos du sérieux de l'étude menée, 71% des gens honnêtes (hommes et femmes) classent dans l'ordre suivant leurs activités favorites en terme de sensations ressenties: 1/ faire caca 2/ manger un bon burger 3/ avoir une relation sexuelle (imaginaire, ou réelle) avec un canon 4/ être saoul, mais pas trop et 5/ insulter Manuel Valls alors qu'il apparaît à la télé.

Fuck faceManu est dubitatif. Pourtant, les chiffres sont là: il n'est que 5ème.

Posté par Dirty Louisa à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 mars 2016

The watcher

-En dehors des artisans roulant comme il se doit (et comme des bourrins) en fourgons estampillés "Iroise-machin" et autres "Abers-bordel", le gens les plus agressifs sur la route roulent en Audi. C'est presque scientifique.

-Si les agriculteurs se permettent de régulièrement privatiser les voies express de Bretagne  pour s'adonner en toute tranquillité (et sécurité) à leur passion de saccage de la voie publique, je ne vois pas au nom de quoi il ne me serait pas possible à moi de fermer de temps à autres la RN 165 pour me taper en skate les belles descentes entre Brest et Quimper.
Ou alors il faudra justement que je profite d'une prochaine action des paysans (qui ne saurait tarder) pour pouvoir me faire Quimerch-Le Faou like a motherfucka.

-On le sait, notre profession et/ou nos centres d'intérêts ont tendance à orienter le regard que nous pouvons porter sur le monde qui nous entoure.
Ainsi, de la même manière qu'un producteur de film X verra en chaque (plus ou moins belle) jeune femme croisée dans la rue une potentielle actrice à exploiter en la mettant entre les mains (et si c'était que les mains...) qu'une bande de gugus bronzés et musclés (aux bites d'un fort beau gabarit... my God!) tout en la payant en tickets restaurant (et non sans lui avoir promis la célébrité), qu'un banquier verra en chaque somme d'argent "récupérée" auprès de la grand-mère (ayant plus ou moins toute sa tête) un placement potentiel dans un paradis fiscal ou encore qu'un restaurateur verra dans la promo sur le lot de 5 bidons de 5 litres de sauce "goût filet-mignon" chez Metro l'opportunité d'augmenter sa marge, moi-même lorsque je me ballade dans la rue (en France comme à l'étranger) 1/ j'observe en priorité l'emplacement des boîtes aux lettres afin de m'imaginer le travail du facteur local, et 2/ j'avalue la déclivité de la voie ainsi que la présence ou non d'intersections pouvant présenter un danger pour quelqu'un qui voudrait s'élancer EN SKATE dans la pente like a motherfucka.
Mais ça ne s'arrête pas là, puisque dans le même temps il n'est pas rare non-plus que je pointe du doigt deux ou trois comportements de neuneus relevés ainsi au débotté en passant dans un commerce, dans un jardin d'enfants ou près d'un I.M.E.. Mais ça c'est ma passion pour la rigueur, la clairvoyance et la droiture intellectuelle... N'EST-CE PAS!!?

- Alors qu'il annonçait un renforcement des mesures de sécurité en France suite aux attentats à Bruxelles ce matin, Bernard Cazeneuve a dans le même temps reconnu que les individus aux noms à consonance arabe assignés à résidence jusque-là depuis le 13 novembre l'étaient -pour la très grande majorité- pour des raisons sanitaires ou de simples questions d'esthétique décorative dans des Kebabs à travers l'hexagone.

Private roadIncoming...

Posté par Dirty Louisa à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2016

Old & grinding

-Ces dernières années, chaque fois que j'achetais des fringues de la marque Quiksilver je me sentais toujours aussi peu légitime à le faire (faute de pratique de sports de glisse à ce moment là) que quand j'achètetais des préservatifs. Good for me, ces temps sont révolus. D'autant plus que je n'ai pas eu à acheter des préservatifs depuis des années puisqu'il me reste ceux de la dernière fois. Enfin... La "dernière fois" où j'ai cru potentiellement en avoir besoin, don't get me wrong.

-La plupart des gens qui arrivent derrière moi en voiture alors que je suis en skate s'attendent à doubler un ado irresponsable lancé à 30 km/h sur la voie publique au mépris des règles élémentaires de survie en milieu urbain. Et je sens bien leur agressivité à l'encontre de cet ado qui dérange leur libre circulation sur la chaussée. Il y en a même qui klaxonnent juste en doublant, histoire de bien me faire sursauter et de risquer de me faire passer sous leurs roues... Crétins...
Au lieu de ça, ils dépassent un sauvageon de Scandinavie de 38 ans n'ayant plus rien à perdre depuis la disparition de toute sa famille dans le sac de son village par un clan adverse (ce qui n'est pas vrai, mais ça, les automobiliste ne le savent pas).


-Je sais que préparer en partie son petit déjeuner la veille au soir est souvent un signe avant-coureur de dégénérescence neuronale. Sauf dans mon cas, où je me retrouve dans l'obligation de sortir du frigo mon caramel au beurre salé (que je mets au frigo parce qu'il y a du beurre dedans... et qui est une grosse boucherie) avant d'aller me coucher si je veux être capable de l'étaler sur mon pain ou ma brioche le lendemain. Donc pas de jugement hâtif ok?!

-J'ai déjà des difficultés à comprendre -et surtout à défendre- l'envie d'enfants chez beaucoup d'individus qui en font, dans la mesure où un bon nombre d'entre eux me donne l'impression d'avoir "envie d'enfants" comme on a envie d'un animal de compagnie (en oubliant -au passage- le coût de la rentrée scolaire, évidemment). Mais il y a un truc qui me dépasse ENCORE plus, c'est "l'envie d'être grand-parents"!!! Là, il n'y a plus aucun doute, c'est l'envie d'un clébard un peu sophistiqué que les mecs ont. Hop, un petit être vivant un peu rigolo dont on ne sera pas responsable, c'est tellement mignon... Mais après, la vie, qu'il se démerde avec.

DSC00454Now what the fuck am I supposed to do?!

Posté par Dirty Louisa à 19:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2016

L'union des Crétois

Je suis François, je suis un gros dégoûtant, ok. Mais surtout, je suis unique. Parce qu'en mon sein s'opére un syncrétisme culturelo-philosophico-politique jamais vu auparavant dans l'Histoire du vivant (connu).

Imaginez un peu:

1/ J'ai la sexualité d'un enfant. Mais attention, pas celle d'un enfant faisant du catéchisme hein! Non, celle d'un vrai enfant qui aime encore faire du vélo et jouer au ballon-sauteur.
2/ J'ai une activité cérébrale à mi-chemin entre celle d'Isaac Newton et celle d'Albert Einstein au meilleur de leur forme.
3/ J'ai une collection de whiskies digne de celle d'un chef d'entreprise accablé -comme il se doit- par la pression fiscale, mais roulant en Bentley.
4/ J'ai la tronche d'un clodo. A lunettes.
5/ J'ai la connaissance des stats de Stephen Curry digne de celle d'un analyste NBA bossant sur ESPN ou sur TNT.
6/ Le principe même de religion me parait aussi absurde et incompréhensible qu'il peut l'être pour un clébard.
7/ Je m'inquiéte de ce que les gens pensent de moi autant qu'un candidat d'une émission de télé-réalité ou qu'une actrice porno peut le faire.
8/ Je suis aussi inquiet pour mon avenir économique qu'un cracheur de feu en train de jongler -pieds-nus- sur un monocycle (et alors que ses amis jouent du djembé à proximité en buvant de la bière bon marché).
9/ J'aime le style des hommes noirs américains dealers de drogue autant qu'un gay qui aurait un penchant pour les hommes noirs américains dealers de drogue.
10/ Je suis persuadé d'être génial et meilleur que tout le monde comme peut l'être Kanye West.
11/ J'ai le pouvoir de persuasion d'une jeune femme coréenne timide.
12/ Je suis fidèle aux femmes belles, drôles et intelligentes comme les femmes belles, drôles et intelligentes le sont vis à vis de leurs maris.
13/ Je suis contre la prison comme peut l'être un braqueur multi-récidiviste (épris de liberté).
14/ Je suis pour le contrôle des naissances comme peut l'être un nazi (canal historique).

Posté par Dirty Louisa à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2016

Are you sure it's safe?

Je connais des personnes qui ne trouvent pas très raisonnable -voire irresponsable- que je continue de faire du skate (et plutôt trois fois qu'une) alors que je me suis cassé le bras (justement en faisant du skate) le 1er septembre dernier.
Mais si comme elles le pensent il faut arrêter de faire des trucs au simple prétexte qu'on risque de se faire mal ou qu'on s'est déjà fait mal en les faisant, la vie va tout de suite prendre une tournure terne et déprimante digne d'un week-end dans la Sarthe. I mean, fini le whisky dans les céréales au petit-déjeuner, fini les soirées héroïne et sodomie avec ses amis séropositifs, fini les frites avec la tartiflette, fini les visites des quartiers pourris aux États-Unis, fini de draguer les femmes des autres et enfin fini les critiques et les blagues sur l'Islam! What do they want, Manuel Valls?!

DSC00443It's all under control. Or is it...?

Posté par Dirty Louisa à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2016

1500 deep.

Top 15 des sentiments, intérêts, envies, habitudes et impressions présents chez moi de façon la plus constante et la plus forte depuis que j'ai conscience de moi-même (au début des années 80).

1/ la conviction d'être extraordinaire. As far back as I can remember.
2/ l'intérêt pour les filles toutes nues.
3/ l'attachement au libre arbitre (et toutes ses déclinaisons philosophico-politiques).
4/ l'amour de la raclette.
5/ le développement et l'entretien d'un certain complexe de supériorité vis à vis de 95% de mes congénères.
6/ le Super-Poulain au petit-déjeuner.
7/ l'intérêt pour les noirs américains.
8/ l'envie de changer de tête, souvent. a.k.a. La tentation du poil.
9/ l'intérêt pour la NBA.
10/ l'intérêt pour le rap.
11/ la forte impression qu'il n'y a pas une seule meuf à la fois intéressante, intéressée par moi et pas en couple sur cette putain de planète. Bordel de merde.
12/ le sentiment que si j'étais une fille, ce que je pense et ce que je fais aurait encore plus d'ampleur, car potentiellement plus transgressif au regard des "normes" culturelles et sociales actuelles dans la région de Brest.
13/ le sentiment que je vivrai probablement jusqu'à au moins 100 ans.
14/ la passion de la distribution de courrier dans des boîtes aux lettres en milieu rural.
et 15/ hop, on arrive directement à ma kiné.

1500

Posté par Dirty Louisa à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]