Il ne faut jamais oublier qu'en matière de choix et d'implication personnelle profonde et volontaire, moi -François Cann- qui me félicite de ne pas participer à la surpopulation mondiale en n'ayant pas d'enfant(s), c'est comme Bobby La Brindille -raton laveur de l'Alberta- qui se félicite de ne pas contribuer à la prolifération des armes nucléaires. Ou encore tous ces nains (parfois agressifs) qui paradent et crient haut et fort qu'ils n'ont jamais commis la moindre faute lors d'un match NBA. Ou enfin Dieu qui affirme qu'il ne lui a fallu que six jours pour créer le monde (alors que tout porte à croire qu'il aurait déjà au moins fallu embaucher des portugais au black pour finir le job le 7ème jour...).

Bobby La BrindilleLe mec est à fond. Je suis sûr il fait des tee-shirts avec des slogans dessus.