Avant toute chose je veux rassurer mes proches et leur dire que malgré ce que je vais raconter ensuite je ne compte pas me suicider dans les prochaines semaines (bien que je travaille à La Poste... même si le vrai problème social à La Poste n'est évidemment pas le suicide, mais bien que 45% des gens qui y travaillent attendent la retraite, 45% veulent se barrer et 10% ne savent pas pourquoi ils sont là....)

Ceci étant donc dit, je me pose une question: est-il vraiment nécessaire de vouloir vivre le plus longtemps possible? I mean, une fois que t'as fait plusieurs bons disques, que t'as fait des centaines de blagues sur toi, que t'as fait 306 bornes en vélo et que t'es allé trois fois en Écosse, qu'est-ce que tu peux encore bien à avoir prouver, à toi ou aux autres?! François Cann, ça y est, tout le monde sait ce que c'est. Montrer plus ma bite n'y changera rien. Quoi qu'il arrive, je vais continuer à tourner en dérision tout ce qui peut l'être. Et oui, je peux faire plus de 306 bornes à vélo, je le sais. Il suffit de continuer à pédaler.

Donc avant quand tout le monde crevait à 40 ans, on a tendance à trouver que c'était un peu tôt, mais en fait la plupart des gens avait déjà fait le tour de ce que la vie peut apporter. Et c'est pas triste. Je ne pense pas qu'on ait un potentiel de 80 années à révolutionner l'existence en permanence. Si tu fais ça bien pendant 40-42 ans, moi je dis c'est cool.

Après on est tenu par des trucs qui nous dépassent quoi. La tartiflette, la NBA, le Tour de France, le whisky...

compte est bon