Les gens qui invoquent le "risque que les enfants y soient exposés" (et donc -sous entendu- "tournent mal") pour s'opposer à des trucs comme la drogue ou la pornographie, en général je n'écoute pas leurs arguments. Parce que pour moi, vous le savez, les parents sont responsables de tout dès lors qu'ils choisissent d'avoir un enfant (de leur progéniture, jusqu'au réchauffement climatique, en passant par les régimes politiques, les religions et la situation dans les prisons... oui oui). Donc que ces gens pensent à la portée de leurs actes (à eux), qu'ils s'occupent de leurs gosses, qu'ils n'attendent rien de personne (à part de leurs propres parents), et qu'ils laissent la drogue et la pornographie en dehors de ça!

Après, on a le droit de discuter de la drogue et de la pornographie hein. Il n'y a évidemment pas de sujets interdits. Est-il raisonnable de coupler whisky et cocaïne? Comment améliorer -tant du point de vue narratif que du point de vue du cadrage et de l'éclairage- les scènes dans lesquelles le "step-daddy" se tape sa "step-daughter"? (eh, tout ça est "step", il y a le droit). Quelle drogue utiliser pour rester opérationnel lors d'une longue journée de tournage (et alors qu'on nous avait présenté l'affaire comme étant la réalisation d'une publicité "avant-gardiste" pour de la lessive)? Autant des questions tout à fait légitimes qu'on peut soulever sans avoir à se demander si c'est bon ou pas pour les enfants.

porn and drugsAh... On me chuchote à l'instant à l'oreille qu'il y a plein de gens totalement irresponsables et incapables d'éléver d'autres êtres humains qui décident pourtant d'avoir des enfants... Et que donc en fait tout le monde doit subir leurs conneries... Mais que faut pas trop le dire parce que c'est pas bien de stigmatiser les gens. Et que donc les règles, les lois, les interdictions... Tant pis pour tout le monde.