29 avril 2018

#notme

Avant le mouvement #metoo, je ne séduisais pas les femmes.Six mois plus tard, je ne les séduis pas moins (ni plus) (ni un peu) (ni même avec du chloroforme).Avant le mouvement #metoo j'avais une grosse quéquette.Six mois plus tard, je l'ai toujours. Bigger than ever.Non, vraiment je suis formel, le mouvement #metoo n'a en rien affecté ma masculinité. La vie, c'est plus simple quand on ne sent membre d'aucun type de communauté, d'aucun genre, ni même d'aucune espèce vivante répertoriée.
Posté par Dirty Louisa à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 avril 2018

Cathy

Cathy a 50 ans, et est caissière chez Leclerc depuis très longtemps. Divorcée, elle a deux enfants: Erwan (23 ans) et Mélanie (21 ans). Elle habite une maison dans un lotissement à Guilers, maison qu'elle a gardé suite au divorce (son ex-mari picolait... et picole toujours s'il est encore en vie). Le père de Cathy était facteur à Saint Renan, et sa mère a alterné périodes de petits jobs par ci par là et et périodes de chômage. Ils habitent à la Trinité-Plouzané.Cathy roule en Opel Zafira grise, d'occasion (acheté dans un garage qui a... [Lire la suite]
Posté par Dirty Louisa à 17:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 avril 2018

Résilience, amour et lance-roquettes

L'histoire de mes rapports amoureux et/ou sexuels (et de leur absence) avec des personnes de sexe féminin est constituée de moi et de filles à qui ça ne disait rien, de filles à qui ça ne disait pas assez et de BEAUCOUP PLUS RARES (1...2?) filles à qui ça aurait probablement bien dit, mais dans un autre temps, dans un autre contexte, avant, autrefois, jadis, si... mais en fait on ne le saura jamais. Le tout sur une durée de 30 ans. Ce qui à l'échelle d'une vie humaine exclut la crise conjoncturelle. C'est bien simple, je suis aux... [Lire la suite]
Posté par Dirty Louisa à 15:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2018

Universe is just fine

J'ai cru pendant un moment que la difficulté qu'il y a à faire vivre des gens ensemble dans un même espace venait de la jalousie des uns envers les autres et de la propension qu'avait l'Humain à s'occuper de ce qui ne le regardait pas forcément. Tout ceci est vrai. Mais en réalité, ce n'est pas le noeud du problème. C'est déjà une conséquence d'une autre caractéristique de l'Homme: celle consistant à penser qu'on est important, que ce soit individuellement, ou en tant que communauté constituée autour de points plus ou moins communs... [Lire la suite]
Posté par Dirty Louisa à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]