Si l'humanité n'avait pas existé, personne ne s'en serait rendu compte et cela n'aurait eu aucun impact négatif sur quoi que ce soit.

Non, franchement, le caractère sacré et quasi-merveilleux de l'humanité n'existe que dans l'esprit des... humains, précisément. Sur Terre, les autres animaux auraient probablement autant aimé qu'on ne soit pas là. Et ceux qui sont là grâce à nous et/ou profitent de l'activité humaine (les chiens, les rats) n'en ont de toute façon pas conscience. Et en dehors de la Terre, soit aucun extraterrestre ne nous a repéré, soit on est trop loin, soit on ne présente aucun intérêt à leurs yeux (ou à je ne sais quel appendice qui leur sert à ressentir les choses).

Donc l'humanité n'a pour réelle finalité qu'elle-même (mais elle ne le dit pas vraiment, et noie le poisson en technicisant tout et en parlant d'économie et de développement). Elle veut être plus importante qu'elle ne l'est. Elle veut être la loi.

Vous allez me dire "ok, mais une fois qu'on a dit ça, on fait quoi?".
Ah bah on fait ce que l'on veut hein. Mais moi, perso, ma perspective de vie s'articule autour des fromages de montagne à pâtes dures, du whisky et des grands noirs en shorts.

nihilisme in stifellou