Hier, j'ai pleuré (pas à gros sanglots, mais à gorge nouée et oeil mouillé quand même) lors de la victoire des Golden State Warriors en finale de la NBA. Tout simplement parce que j'ai dû voir près de 195 des 205 matchs qu'ils ont joué ces deux dernières saisons (I shit you not). Les Warriors, je les vois beaucoup beaucoup plus souvent que ma famille ou que mes amis (dont aucun n'a d'ailleurs jamais été foutu de gagner un titre NBA d'ailleurs... losers). Ce sont les gens les plus proches de moi. Stephen Curry, je suis tellement attentif à ce qu'il fait que je vois quand il est allé chez le coiffeur (or on sait qu'un noir passe son temps au barbershop)!
Bref, l'implication, l'effort, la passion, la pression... j'ai vu tout ça. Et ça me parle.
Et puis pour Kevin Durant. En plus d'être absolument phénoménal, ce mec est toujours touchant. Il me fait penser à un gamin (et pourtant, je ne suis pas fan des gamins a priori).

Stephen curry & KDEt le pire, c'est que MON équipe depuis 25 ans, c'est les Portland Trail Blazers. Putain... On dirait un socialiste qui a viré macroniste... Damn!

ps: ce post n'est pas approuvé par "le lecteur du Monde" qui pense que la vie est une chose sérieuse. Surtout les guerres, le chômage et la hausse de la CSG.