Je le reconnais bien volontiers, mon positionnement libertaire anarcho-cynique à poils longs sur la vie (et ses à-côtés) qui constitue l'essentiel de ce que je pense être ne relève pas d'une prise de risque extraordinaire au regard de mon enveloppe charnelle et de ma situation sociale.
Je suis un homme, blanc, ayant suivi une scolarité dans des conditions tout à fait normales (je vous ai déjà dit que j'ai eu 17/20 en math au Bac S?), en France, et ayant des parents s'étant eux-mêmes extraits d'une religion avant que je sois en mesure de savoir ce que c'était (leur dernière faiblesse ayant été -sous la pression familiale- de me "baptiser". Baptême qui n'a bien entendu eu aucune influence sur moi puisque relevant du tour de magie de kermesse). Bref, vous pouvez me croire, ce que je fais est FACILE.


Voire trop, justement. Quelle gloire y a t-il à faire le malin, à dire que je suis contre la norme (en dehors du code de la route... you gotta respect that ZONE 30) et à me mettre tout nu lorsque -quoi qu'il arrive- personne ne vient jamais vraiment me le reprocher (en face)? Bon, il faut dire aussi que j'ai au fil des ans découragé pas mal de gens à essayer d'avoir une influence sur moi. Je sais très bien que je le fais également pour montrer à tout le monde que c'est possible (notamment à ceux selon moi un peu frileux compte tenu de leur propre situation intellectualo-sociale), mais il n'empêche que la prise de risque physique est très limitée. Je me mets par exemple bien plus en danger lors d'une simple soirée avec mon ami RS, ou en faisant du skate. Voire chez le kiné. Mais sinon, étant moralement et intellectuellement fortement blindé, et de plus totalement rompu à l'exercice consistant à faire face à l'échec affectif et au fiasco commercialo-critique, disons le tout net, rien ne peut m'arriver. Je ne suis pas courageux.

Ce qui me fait dire que celui que je suis gagnerait certainement en panache aux yeux des autres (mais aussi à mes propres yeux) si par exemple j'étais une femme ayant un nom à consonance arabe, une faciès pas franchement louche mais franchement basané, et -disons- une famille de barjots conservateurs. Come on, c'est évident! Et je ne dis pas du tout que ce que je fais actuellement serait impossible pour une personne ayant les caractéristiques sus-citées, mais je reconnais simplement que la pression qu'elle subirait serait d'une toute autre nature que celle que je subis (cette dernière consistant essentiellement en des incitations à peine déguisées à remontrer ma bite, je l'ai bien ressenti). Elle -selon sa localisation géographique- risquerait tout simplement sa vie au quotidien.

Car, au bout du bout du bout du bout, il n'y a pas grand chose que je trouve plus remarquable que les gens n'étant pas ce(ux) que tout semblait "destiner" à ce qu'ils soient. Me? Not so sure.

Transgression
Transgression level: François: 2/10 (le cul nu sur le grip mérite reconnaissance), Djamila: 9/10